Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Passionné de sport, j'ai appris à nager pour participer à mon premier triathlon.

didierchampeau.over-blog.com

Les Règles

Je vais vous présenter l'essentiel des règles de course concernant les concurrents.

Pour plus de détails, je vous invite à consulter la réglementation complète qui se trouve sur le site de la FFTri et dont le lien se trouve ici --> https://www.fftri.com/?s=reglement

 

Le triathlon est principalement conçu comme une épreuve individuelle enchaînant trois épreuves : la Natation, le Cyclisme et la Course à Pied.

Des variantes existent, par équipe ou en relais, mais le principe et la réglementation sont les mêmes.

 

 

Tout d’abord, quelques évidences, mais ça va mieux en le disant  :

- Un concurrent est supposé connaître les règlements et codes de la route.

- Il est supposé être bien préparé et ne pas être dopé !

- Et aussi disposer du matériel adapté à l’épreuve.


Ceci étant dit allons-y !

Les Conditions d’accès

Pour participer aux épreuves, le concurrent doit :

- Disposer d’une licence FFTri ou un "pass compétition" (un certificat médical sera demandé).

- Pouvoir justifier de son identité lors du retrait du dossard.

- Disposer d’une autorisation parentale s’il est mineur.

Avant et pendant l’épreuve

 

Le concurrent reçoit de l’organisation :
 

- Un bonnet de bain numéroté,

- Deux dossards d’un même numéro ou un seul si l’organisateur impose une ceinture porte dossard,

- Une étiquette du numéro du dossard à fixer sur le vélo, parfois un ou deux à mettre sur le casque.

Chaque concurrent doit vérifier et valider les données le concernant (nom, prénom, numéro à contacter en cas d'urgence, ...)

Lors du retrait des dossards, le dossard peut être retiré par une personne pouvant justifier de son identité et de celle de chaque concurrent concerné (exemple : un entraîneur peut prendre les dossards pour tout son club).

Le port des dossards est obligatoire. Ils ne doivent être ni pliés, ni coupés, ni cachés. Ils doivent être fixés en trois points minimums sur le vêtement ou sur une ceinture placée au plus bas à la taille.

Le port du dossard est facultatif pour la partie natation. Ils est obligatoire dans le dos pour la partie cyclisme. Et obligatoire sur l'avant pour la partie course à pied.

/!\ Un concurrent qui franchit la ligne d’arrivée sans dossard ou illisible sera disqualifié.

La tenue des athlètes :

- Le vêtement minimum en natation est le maillot de bain. Il doit être non transparent en une ou deux pièces. L'idéal est une trifonction ou un tri-top + tri-short.

- Le torse nu est interdit sur les parties cyclistes et course à pied.

- A 200 m de l’arrivée la tri-fonction ou le vêtement du haut du corps doit être refermée au moins jusqu’au bas du sternum.

- Les bretelles doivent être gardées sur les épaules.

- La nudité est interdite (surtout dans l'aire de transition).

Le concurrent doit :
- connaître le parcours et le suivre entièrement. S’il quitte le parcours, il doit revenir par ses propres moyens à l’endroit où il l’a quitté.

- faire preuve de sportivité et traiter les autres concurrents, les officiels, les bénévoles et spectateurs avec respect et courtoisie (avant, pendant et après la course).

- veiller à ce que ses équipements ne présentent aucun dangers pour lui-même et pour les autres.

- prendre toutes les dispositions pour ne pas dégrader l’environnement.

Il est interdit :
- d'utiliser un dispositif ou artifice, mécanique motorisé ou non, permettant d’améliorer la performance et/ ou soulager l’effort du participant.

- d'utiliser de matériel électronique permettant une écoute ou une communication.

- de circuler sur le parcours d’une autre course.

- l’accompagnement, le ravitaillement, l’assistance technique ou aide matérielle par des personnes extérieures ou entre concurrents sur une épreuve individuelle sont interdits sur l’ensemble du parcours, l’aire de transition et la zone d’arrivée.

- d’abandonner tout matériel hors de son emplacement dans l’aire de transition et/ou des points fixes prévus par l’organisation.

- d’abandonner des déchets et emballages hors des zones de propreté.

- sauf si l’organisation l’interdit dans son règlement, l’utilisation de caméras embarquées est permise sous certaines conditions.

Règles de courses

Aire de transition :

- Les concurrents présentent leur matériel aux arbitres à l’entrée de l’Aire de Transition (dossard fixé en 3 points, vélo en bon état général, freins en bon état, bouchons de guidon, casque en bon état et jugulaire fermé sur la tête, ...)

- Les concurrents devront limiter le matériel introduit dans l’aire de transition au stricte nécessaire à la course. En particulier les bacs pourraient être interdits.

- Un concurrent ne peut utiliser que son emplacement désigné.

- Tout marquage distinctif ou personnalisé permettant au concurrent d’identifier son emplacement est interdit. La serviette de bain posée au sol est autorisée.

- Les changements de tenue doivent impérativement s’effectuer dans l’aire de transition.

- Le transport de la combinaison natation est effectué par l’athlète qui doit la déposer à son emplacement.

- Si l’organisateur fournit des caisses individuelles, chaque athlète est tenu d’y entreposer ses équipements courses qui ne serviront plus pour l’épreuve.

- Tous les déplacements s’effectuent dans les allées prévues à cet effet. Il est interdit de couper au travers des emplacements.

- Les déplacements avec le vélo s’effectuent à pied, vélo à la main, casque sur la tête ET jugulaire fermée. Une ligne au sol délimite l’entrée et la sortie de l’aire de transition.

- Les concurrents paratriathlètes équipés de fauteuil et/ou de "handbike" pourront rouler dans l’aire de transition.

- Les concurrents positionneront leur vélo et leur matériel de façon à ne pas gêner d’autres concurrents. Ils ne doivent pas déplacer le matériel d’un autre athlète.

- Seuls les concurrents inscrits sur l’épreuve en cours ou les titulaires d’un accréditation peuvent pénétrer dans l’aire de transition.

- Une fois entrés dans l’aire de transition, les vélos ne peuvent plus être ressortis ou modifiés avant le départ.

Le ravitaillement

Zone de ravitaillement :


- Les concurrents ne peuvent se ravitailler qu’aux postes de ravitaillement mis en place par l’organisation.

- Sur les épreuves de distances L, XL, XXL, un ou deux ravitaillements personnalisés peut être autorisé uniquement dans une zone spécifique prévues par l’organisation.

La Natation

Les règles de la Natation :

- Le concurrent est autorisé à marcher ou courir sur le fond uniquement au départ, à l’arrivée et/ou lors d’une sortie à l’Australienne[1].

- Il est interdit d’utiliser le fond, un autre concurrent, les bouées ou autres objets flottants pour gagner un quelconque avantage. Pour des raisons de sécurité il autorisé de se reposer sur un point fixe.

- Les concurrents doivent porter le bonnet de bain fourni par l’organisation.

- Le lunettes de natation, masques, pince-nez sont autorisés.

- Les aides artificielles sont interdites (tub, gilet, flotteur. . .) ainsi que le recouvrement des mains et des pieds. L’utilisation de palmes peut être autorisée, à titre dérogatoire, par la ligue régionale de Triathlon. La combinaison néoprène ne doit pas comprendre de partie rigide d’assistance à la flottaison ou à la progression.

- Les combinaison néoprène ne peut comprendre que trois parties maximum : cagoule, haut avec ou sans manches, un bas. L’épaisseur maximale est de 5mm. Le recouvrement de deux parties de la combinaison n’excédera 5 cm.

- Le port de la combinaison néoprène n’est autorisé que pour la partie natation uniquement en fonction de la température de l’eau. En cas d’obligation cette dernière devra couvrir à minima le buste et les cuisses.

- Lorsque le port de la combinaison néoprène est interdit, le port d’une surtenue sans néoprène est autorisée du moment qu’elle ne recouvre pas les avant-bras et les jambes en dessous du genou.

Le Cyclisme

Les règles du Cyclisme :

Un concurrent doit :

- Utiliser un cycle uniquement mû par sa force musculaire.

- Utiliser un cycle à 2 roues. Vélo couché interdit.

- Porter un casque de cycliste rigide en conformité avec les normes de sécurité en vigueur sur le territoire français.

- Avoir un système freinage pour chaque roue sur le vélo (le pignon fixe et le rétro pédalage ne sont pas considérés comme des systèmes de freinage).

- Les prolongateurs, vélo type contre la montre ou ajouts aux guidons doivent être pontés à l’avant avec un dispositif rigide du commerce (sans ajout ni adaptation personnelle).

- Les prolongateurs ne doivent s’étendre au-delà de 15cm de l’axe de la roue avant et ne dépassant pas de la ligne créée par les points les plus en avant des leviers de freins.

- Les prolongateurs sont interdits dans les épreuves jeunes.

- Protéger toutes extrémités et protubérances (embouts de guidon, sur-guidon, extrémité des câbles etc. . .)

- Positionner les ajouts aux guidons ainsi que les poignées de frein afin de limiter les risques de blessure en cas de chute ou collision. Les ajouts dits « corne vache » ou « bar ends [2] » sont autorisés.

"Aspiration Abri" (Drafting) :

Si autorisé :

- Courses contre la montre par équipe, il est interdit pour les concurrents doublés par ceux ayant un tour d’avance de prendre abris derrière ceux-ci.

 

Si interdit :

- Les concurrents ne sont pas autorisés à s’abriter et à profiter de l’aspiration derrière ou à côte d’un autre concurrent ou d’un véhicule.

- Un concurrent dispose de 25 s pour effectuer son dépassement.

- La zone d’Aspiration abri est définie par le schéma ci dessous, la distance latérale est définie par la largeur de l’élément placé devant :

 

 

 

La Course à pied

Les règles de la Course à pied

- Le port du casque de cycliste est interdit sur toute la partie pédestre sauf « Bike and Run ».

- L’utilisation de bâton de marche est interdite sauf en cross, dans ce cas si le concurrent part avec des bâtons il doit les conserver durant toute la partie course à pied.

- L’utilisation de tout dispositif d'aide à la progression est interdite.

La Course par équipe

Les règles de la Course par équipe

- Tous les membres d’une équipe doivent porter une tenue identique.

- Les équipes doivent se présenter dans zone de départ 5mn avant leur départ programmé.

- Chaque athlète prend et repose son vélo personnellement dans le box de son équipe.

- Les roues à rayon doivent comporter 16 rayons minimum dans les courses par équipe.

- Aucun départ de l’aire de transition ne peut s’effectuer à moins de trois athlètes de la même équipe (sauf si équipe de 2, auquel cas c’est 2). L’équipe se regroupe à la sortie de la zone de transition dans une zone tampon de 5m. Lorsque cette équipe quitte cette zone, aucun autre membre de cette équipe ne peux plus partir il est mis hors course.

- A tout moment de la compétition, la tête de l’équipe doit être composée de ce minimum d’athlètes groupés et passer la ligne d’arrivée groupés.

- Dans le cas d’équipe mixte, la condition de mixité doit toujours être remplie dans ce minimum.

- Le classement de l’équipe est réalisé sur la base du temps réalisé par le troisième du groupe (2 si duo).

- Les équipiers d’une même équipe encore en course pourront à tout moment se fournir mutuellement de l’aide (abri, prêt de matériel, y compris cadre vélo, ravitaillement etc. . .)

- Tout dispositif matériel utilisé pour aider à la progression d’un équipier est interdit (corde, ceinture porte dossard etc. . .)

- Toute aide extérieure à l’équipe est interdite.

 

Fautes :

- Dans le cas de faute individuelle (dossard, jugulaire desserrée, insulte etc. . .) seul le concurrent est sanctionné mais pas l’équipe.

- L’équipe n’est sanctionnée que dans le cas de faute collective (parcours coupé, « Aspiration Abri » avec une autre équipe etc. . .)

Sources :

[1] : La sortie à l'australienne. La partie natation en triathlon se fait sur un parcours délimité par des bouées. Celui-ci est constitué d’une ou deux boucles en règle générale. Dans le cas de plusieurs boucles, il s’agit en d’une sortie de l’eau qui se fait à chaque boucle. Le triathlète sort de l’eau, court quelques mètres sur la berge et repart dans l’eau. On parle de sortie à l’australienne car c’est en Australie que cette variante a vu le jour pour la première fois.

[2]Bar Ends . Ajout de poignées vers l’avant à un guidon droit lui donnant l’aspect de cornes.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article